Notre entrevue exclusive avec Laidback Luke [INTERVIEW]

ncg

Le 6 janvier dernier, lors de son passage au New City Gas, nous avons eu l’opportunité de passer un moment privilégié avec le DJ et producteur philippin, Laidback Luke. Nous en avons profité pour lui poser quelques questions sur son année 2017, ses projets futurs et son mode de vie. Voici l’interview complète.

EDM: Tout d’abord, je tiens à te remercier de nous rencontrer ce soir. Je sais que ton emploi du temps fait de toi un homme très occupé, mais je suis vraiment content que tu puisses prendre un peu de temps pour nous. Avant tout, bonne année. Je sais que ton dernier concert de 2017 était à Atlantic City, alors c’est ton premier concert de 2018 ce soir ?

Laidback Luke: Oui, c’est mon premier spectacle de l’année!

LL 2

EDM: Je pense que c’est un bon début. Tu n’es pas venu à Montréal depuis un moment. ta dernière venue remonte au mois de janvier l’année dernière.

Laidback Luke: Oui et l’un de mes meilleurs spectacles à Montréal était à Ilesoniq en 2014. À mon avis, c’était le meilleur spectacle de l’année.

kjh

EDM: C’est vraiment cool d’entendre ça. Y a-t-il quelque chose dont tu aurais envie parler par rapport à ton année 2017? Je sais, ça a été une année assez chargée pour toi. As-tu des faits saillants de 2017 ?

Laidback Luke: Oui, il y a quelques influences musicales que nous avons mises en avant dans l’album mix match family, qui est très différent et un projet amusant à faire. Tu sais, je fais du Kung Fu de haut niveau. Je suis devenu un Shifu cette année, donc c’était incroyable j’ai performé au championnat du monde. J’ai gagné 3 médailles d’or lors de ce championnat.

gold

EDM: C’est vraiment incroyable. As-tu des projets pour 2018 dont tu pourrais nous parler à propos de mix match ou de ta carrière en général?

Laidback Luke: En ce moment, je suis super excité parce que cette semaine, Steve Aoki et moi avons terminé la suite de la chanson Turbulence et ce soir, c’est la première fois que je vais la jouer. Nous avons attendu tant d’années avant de la produire parce que nous ne pouvions pas vraiment trouver le bon son pour cette suite et je pense que maintenant, nous l’avons trouvé.

EDM: J’en suis sûr. Alors est-ce un remake ou un remix?

Laidback Luke: C’est une piste totalement nouvelle. Quand Steve Aoki et moi-même voulons faire quelque chose de nouveau, il faut que ce soit toujours turbulent.

jhg

EDM: Nous avons parlé du Kung Fu plus tôt, mais je me demandais si le Kung Fu avait apporté des changements dans ta vie en générale ?

Laidback Luke: Oui, absolument. Le Kung Fu et le fit lifestyle ont changé ma vie. C’est un mode de vie pour moi et ça me garde  très équilibré avec la vie folle de DJ.

KungFu

EDM: A propos de la vie de DJ, comment fais-tu pour jumeler la vie de DJ international, avoir ton propre label, obtenir ton titre Shifu et être un père dévoué en même temps?

Laidback Luke: C’est une bonne question à poser, j’ai aussi fait des vlogs à ce sujet, tu peux te référer à ma chaîne Youtube. Je dois encore faire un vlog sur la maximisation du temps, ce qui est la clé de tout ce que je fais. Ma copine est toujours très surprise du fait que je ne peux pas rester assis. Je termine toujours un vlog, finissant de nouveaux morceaux et / ou travaillant avec mon équipe pour les trucs de Mixmash. Il s’agit de ne pas perdre trop de temps.

Kid

EDM: Pour les gens qui ne le savent pas, ils doivent regarder vos vlogs. Tu n’es pas seulement en train de partager ton quotidien, mais tu aides aussi les DJ locaux et les producteurs qui commencent. C’est là que j’ai entendu parler de Mark Villa et de sa première chanson populaire, Venture. Tes vlogs sont un très bon moyen d’apprendre sur le style de vie des DJ, mais aussi bien d’autres choses. Tu donnes des conseils de voyage, des programmes de formation, des plans de repas et bien plus encore. Donc, ma question est, parce que tu fais ça depuis un moment maintenant, comment restes-tu motivé à travers tout ça?

Lukeback Luke: J’ai toujours autant faim que le jeune talent que j’étais. Je fais ça depuis 20 ans maintenant, mais j’ai toujours l’impression que c’est tout nouveau. Je suis toujours excité à l’idée de jouer devant une foule, de développer de nouvelles pistes et d’aider les gens. Je pense que le moment où tu ne te sens pas motivé, c’est le moment où tu devrais faire autre chose.

dfs

EDM: C’est quelque chose que l’on voit beaucoup dans tes sets ! Tu continue d’innover et j’ai eu la chance de te voir jouer de nombreux festivals.

Luke Luke: Je me surprends moi-même, car je ne planifie jamais mes sets. En fait, au moment où nous parlons, je ne sais pas quelle piste je vais jouer en premier. Tout dépend du moment, de l’énergie de la foule, de la sensation du club, de ce que je ressens derrière les platines, de la chaleur, du froid, de la réaction des gens et du manque de chaleur. Partout où je vais est différent donc, mes sets seront toujours différents. Même dans un grand festival comme Ultra Music Festival, j’y vais sans avoir faits de préparation. Je ne prépare rien et je pense que c’est amusant et fascinant de continuer comme ça. Si je ne le ferais pas, je m’ennuierais complètement après 20 ans dans le domaine. En faisant ça, ça reste très amusant pour moi.

Coeur

EDM: C’est pourquoi vous devez voir Laidback Luke à chaque fois que vous avez une chance de le voir. Je vais finir avec ça! Dans tes vlogs, tu donnes beaucoup de conseils aux artistes qui débutent dans le domaine. As-tu des conseils que tu n’as jamais mentionnés dans un vlog que tu pourrais partager avec nous ce soir?

Laidback Luke: Le gros problème avec les jeunes DJ c’est quand ils doivent jouer, ils sont super nerveux. C’est fou parce que la pression est si intense, mais je dis toujours, il suffit de t’imaginer retourner à l’endroit où tu t’entraines, comme votre chambre ou chez votre ami et d’imaginer le set up des platines. Ce setup est le même que quand tu joues chez toi. Je sais, il va y avoir une foule et la musique va être folle, mais dans ta tête essaye juste de t’imaginer comme si tu étais dans ta chambre. Imagine un instant qu’il n’y a pas de foule. Quand tu retrouves cette confiance en toi, alors tu peux t’ouvrir les yeux, tu peux voir la foule et ensuite tu pourras penser: Oh tu sais, peut-être que je suis prêt pour ça, peut-être que je peux le faire. Je me souviens que j’étais toujours super nerveux quand je devais mixer devant une foule. Évidemment, ça a changé au fil du temps. C’est un très bon conseil quand vous êtes nerveux.

Nous tenons à remercier à nouveau Laidback Luke et son équipe pour nous avoir permis de faire cette interview.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*