Le week-end dernier, dans le cadre du festival Villa Paradizo, nous avons eu la chance de nous entretenir avec Timmy Trumpet, l’un des plus grands noms de la scène Electro House. Grâce à sa visite à Montréal, nous avons pu en découvrir un peu plus sur le DJ australien qui a simplement fait fondre nos cœurs. Voici notre interview complet avec Timothy Jude Smith AKA Timmy Trumpet.

 

Q: Où était le premier concert où tu as joué?

R: Je faisais de la trompette lors des cérémonies de guerre. Je portait un uniforme militaire et tout. C’était génial parce que les anciens combattants de guerre me regardaient comme “Wow”.  Quand je terminais de jouer, et ils pleuraient. C’était vraiment sympa.

 

Q: Très différent de ce que vous avez fait aujourd’hui, non ?

R: C’est différent, mais similaire. Il y a des gens qui vont pleurer ce soir aussi.

 

Q: Pourquoi la trompette ?

R: Je voulais jouer au saxophone. Je préfère encore le saxophone, mais nous ne pouvions pas nous le permettre. À ce moment-là, mon père était un trompettiste et il m’as dit : c’est ce que nous avons, deal with it”et ça fonctionne bien avec la l’allitération : Timmy Trumpet. Timmy Sax, ce n’est pas super.

Villa Paradizo
Photo credit : Tim Snow / Villa Paradizo

Q: Qui est ce qui inspire quand tu fait de la musique ?

R: Je suis inspiré par quelqu’un qui essaie de faire quelque chose de différent, peu importe si vous avez un nom ou si vous n’êtes personne comme moi, tant que vous essayez quelque chose de différent. Nous sommes tous les mêmes. Je ne suis pas mieux que quiconque.

 

Q: Si tu avais le choix d’aller en tournée avec n’importe quel artiste, pas nécessairement un DJ, juste un artiste, qui serait-il?

A: Honnêtement, je viens de rencontrer Snails back stage, ici dans la caravane et je l’aime! J’aimerais partir en tournée avec lui! Il aime devenir bizarre et j’aime devenir bizarre!

 

Q: Si tu devais choisir une autre carrière, tu te dirigerais vers quoi ?

R: Tu sais, j’ai toujours voulu savoir comment cuisiner! J’aime la nourriture, j’aime manger, mais je ne sais pas comment ça fonctionne. Je ne sais pas comment cuisiner! Je peux faire des œufs et des toasts, mais j’aimerais apprendre à cuisiner correctement. Je pense que la nourriture serait meilleure si je l’a préparais moi-même!

Photo credit : Tim Snow / Villa Paradizo
Photo credit : Tim Snow / Villa Paradizo

Q: As-tu une autre passion que la nourriture ?

R: J’aime sortir avec des amis, ma chose préférée dans la vie est d’apprendre et je suis vraiment accro aux livres audio! Je n’ai jamais aimé lire des livres, mais les écouter est différent.

 

Q: Es-tu célibataire?

R: Je viens de rencontrer cette fille en Hongrie, d’abord, elle ne parlais pas  anglais, mais nous avions une connexion! C’est une légende, elle est belle, nous sommes amoureux. Nous sommes ensemble depuis près de 2 ans maintenant, elle a appris ma langue.

 

Q: On va continuer avec les questions étranges, si tu était sur une île déserte, qu’apporterais tu ?

R: C’est l’un de mes objectifs de me retrouver sur une île déserte, je trouve des gens ennuyeux! Même ma petite amie devient ennuyeuse. Je suppose que la plupart des gens diront un téléphone  et peut-être qu’après une journée je voudrais un téléphone, peut-être que je voudrais un contact humain. Ou encore, une couverture s’il fait froid.

Villa paradizo
Photo credit : Tim Snow / Villa Paradizo

Q: Si tu pouvais être un super-héros, qui serais-tu?

A: Comme j’aime vraiment vivre, si je pouvais avoir une capacité, ce serait de vivre pour toujours, j’aime beaucoup la vie ! Je ne veux pas que cette partie de ma vie se termine. C’est tellement amusant! Je ne me soucie pas de ce à quoi je ressemble, surtout en ce moment, pour cet événement, soyons étranges !

 

Q: Quels sont tes plans pour l’avenir?

R: J’espère revenir à Montréal et je veux simplement continuer ce que je fais. Ce n’est pas pour devenir célèbre ou de changer le monde pour moi. Il s’agit de profiter de la journée et de continuer à apprendre. Shout ot à EDM Canada. Merci de m’avoir interviewé !

 

Un grand merci à Timmy Trumpet et à toute son équipe de nous avoir permis de réaliser un si beau moment. Un gros merci également à Carl Müren d’avoir dirigé cette interview comme un pro.